En acier ou en aluminium, la boîte boisson est composée de deux pièces : un corps embouti et un couvercle serti. Le temps nécessaire à sa réalisation est très court, mais ce ne sont pas moins de 13 étapes au total qui composent sa fabrication. Durant tout son cyle de fabrication et de distribution, la canette est soumise à un principe de traçabilité.


La fabrication de la boîte boisson [retour]

Une bande en acier ou en aluminium passe sous une presse qui découpe des disques, immédiatement emboutis pour former des coupelles. Celles-ci sont à leur tour progressivement embouties et étirées pour allonger le corps de la boîte et réduire l'épaisseur à 0,1mm. Aujourd’hui, on peut emboutir environ 2 500 coupelles à la minute (source : CIEMRA).

La boîte présente alors un bord irrégulier et passe dans une rogneuse (trimmer) qui coupe les boîtes exactement aux mêmes dimensions. Après avoir été lavée, la canette est recouverte d’un couché de fond blanc qui a la double fonction de protéger le métal de la corrosion et de servir de couche d'accrochage pour les encres de décoration.

Après séchage, le décor est apposé selon le procédé “offset sec“ (les encres ne se superposent pas) en un seul passage et à très haute vitesse (1 200 boîtes par minute). Il faut alors procéder au formage du col et de la collerette : le métal va être repoussé vers l’intérieur pour rétrécir le diamètre du haut de la boîte (le retreint) qui est ensuite replié à 90° pour former la collerette sur laquelle viendra se positionner le couvercle serti chez le remplisseur. Après un contrôle d'étanchéité grâce à une cellule photoélectrique placée à l'intérieur de la boîte, la boîte est terminée.


Les 13 étapes détaillées

1. Découpage et préformage
Au cours de cette première étape, un rouleau de tôle d’acier ou d’aluminium alimente une presse qui découpe des disques (flans) et effectue une première opération d’emboutissage pour produire des coupelles.

2. Emboutissage et étirage
Les coupelles sont représentées sur une presse d’étirage où des opérations successives d’emboutissage et d’étirage servent à obtenir la hauteur voulue. Le fond est façonné en forme de dôme inverti pour qu’il puisse résister à la pression intérieure.

- Emboutissage : Opération qui consiste à façonner une pièce de métal entre une forme en creux appelée matrice et un poinçon, pour lui donner une forme creuse. (source : Ciemra).
- Étirage
 : Opération consistant à faire passer l’ébauche emboutie par des bagues d’étirage afin d’allonger le métal et l’amincir. On obtient ainsi progressivement des boîtes dont les parois sont plus minces que le fond. (source : Ciemra).

3. Cisaillage
Les formes sont traitées dans une machine qui leur imprime un mouvement rotatif pendant qu’une cisaille les coupe de l’intérieur à la hauteur voulue.

4. Nettoyage
Les boîtes sont ensuite nettoyées et prétraitées pour recevoir un revêtement intérieur et une décoration extérieure :
- Nettoyage préalable par rinçage à l’eau
- Nettoyage au moyen d’un détersif commercial
- Rinçage à l’eau froide
- Rinçage à l’eau déminéralisée
- Séchage

5. Impression et vernissage
Les boîtes sont pressées contre un rouleau encreur pouvant imprimer jusqu’à quatre couleurs simultanément. Elles sont transférées à un autre poste où elles reçoivent un vernis protecteur transparent.

6. Vernissage du fond
Les canettes sont acheminées vers une autre station où un vernis protecteur est appliqué sur le fond.

7. Cuisson
Les boîtes sont placées sur un convoyeur et traversent un four où l’encre d’impression est séchée à chaud.

8. Revêtement intérieur
Un revêtement spécialement étudié est vaporisé sur les parois intérieures de la boîte.

9. Cuisson
Les boîtes sont placées sur un convoyeur et traversent un four où le revêtement intérieur est cuit et séché.

10. Rétreinte et bordage
Cette double opération réduit le diamètre de l’ouverture et la prépare à recevoir le couvercle.

11. Contrôle de porosité
Les boîtes propres sont testées sur un dispositif générateur de lumière qui permet de détecter les microtrous. Les boîtes défectueuses sont rejetées.

12. Remplissage
Le remplisseur (les marques de boissons) remplissent la boîte et ajoutent du CO2 pour une boisson pétillante et de l’azote pour une boisson plate pour afin de garantir la pression et évite qua la canette s’aplatisse.

13. Pose du couvercle
Le couvercle en aluminium est serti à la boîte. Le sertissage est une opération d’assemblage de deux pièces sans déformation ni salissure, garantissant une fermeture impeccable.
Pour des raisons de corrosion, le couvercle d'une canette est toujours en aluminium, quelque soit le matériau de la boite (acier ou aluminium).


La fabrication en images

De la boîte boisson :
- BCME La Boîte Boisson
- Rexam
- Ball Packaging Europe
- Dossier Presse BCME (pages 9 à 12)

Du couvercle :
- Rexam
- Aluminium Association


Quelques chiffres

Cadence de production : 2 000 par minute soit plus de 30 par seconde
Source : BCME

Cadence d'impression : 1 200 boîtes par minute (un seul passage en offset sec)
Source : BCME

Épaisseur des parois d’une canette = 100 microns (épaisseur d’un cheveu)
Source : BCME

Pression à l’intérieur d’une canette = 7 bar (pour comparaison, un pneu de voiture = 2 bar)
Source : BCME

[retour]

La fabrication de l'acier et de l'aluminium [retour]

1. La fabrication de l'acier :
Le process de fabrication des aciers pour emballage se déroulent en 8 étapes : décapage, laminage, dégraissage, recuit, écrouissage, revêtement, cisaillage et emballage.
Retrouvez le détail de ces étapes de fabrication sur le site Arcelor Packaging, accompagnées d'une vidéo.

2. La fabrication de l'aluminium :
- Association de l’aluminium du Canada (AAC) : dans la rubrique "Fabrication".
- European Aluminium Association (EAA) : dans la rubrique "Aluminium the material" puis " Production Process".

[retour]

Les schémas techniques de fabrication [retour]

Les schémas techniques de fabrication vous permettent de connaître précisément les dimensions des boîtes boisson existantes sur le marché français : 15cl, 25cl std, slim et sleek, 33cl std, slim et sleek, 44cl et 50cl.
Pour accéder aux schémas, vous devez vous identifiez en cliquant ici.

[retour]

 

Logos